press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom

Quand plus rien

n'aura d'importance

 

Texte 

Giulietta Mottini, Grégoire Vauquois

Et d’après Carmelo Bene, Louise Bourgeois, John Maxwell Coetzee, Marguerite Duras, William Forsythe, Nan Goldin, Niki de Saint Phalle, André Robillard, Salman Rushdie, Nathalie Sarraute et Didier Wampas

Mise en scène  

Georges Lavaudant

Assistanat mise en scène  

Marie Demesy

Avec

Éléonore Alpi, Marie Demesy, Marie Depoorter, Adrien Françon, Heidi Johansson, Benoit Moreira, Clara Paute 

Scénographie

Clara Georges Sartorio, Loana Meunier

Assistanat scénographie  

Emma Pauchet

Costumes

Salomé Romano, Alice Domergue

Lumière

Laura Cottard, Alexandre Schreiber

Son

Emilien Serrault

Création à l'Ensatt en octobre 2020 

Nuits de Fourvière 2022

© Crédits photo : Alexandre Schreiber

lavaudant_atelier_web1.jpg
lavaudant_atelier_web5.jpg

Lors d'un cocktail dans une galerie, quelques jeunes gens se réunissent pour parler d’art. Avec enthousiasme, témérité et parfois même un peu de confusion ils proposent un certain un état des lieux. Puis ils s’assimilent aux grandes figures artistiques de ces dernières années. Enfin, ils se retrouvent dans une jungle pour des rituels enfantins et énigmatiques. De toute cette matière ne se dégage aucune leçon. Tout au plus quelques sujets de réflexion ou d’amusement, ce qui en cette période un peu déprimante, n’est pas plus mal.

 

Georges Lavaudant 

La scénographie suit cette progression en trois parties. L'espace de la partie 1 est une galerie d'art : un espace clos réaliste qui s'affirme dans une frontalité, une radicalité et une proximité avec le public. L'ouverture du rideau translucide marque un basculement dans le monde des rêves : le musée s'est transformé en une jungle enneigée. Des fragments d’espaces se mélangent : au lointain l’ascenseur du musée est le dernier élément qui nous rattache à la réalité. Une jungle sous la neige, espace impossible, nous a semblé être le paroxysme d’une forme d’absurdité. Au lointain la jungle est colorée comme s'il n'avait pas encore neigé sur cette partie de la forêt. La partie 3 de Quand plus rien n'aura d'importance est principalement dansée, et consiste en une ode à la liberté artistique. Cette revendication de liberté nous a donné envie de proposer un geste plastique fort. 

lavaudant_atelier_web3.jpg

Réalisation par les scénographes des promo 80 et 81 de l'ENSATT d'Alwyne de Dardel, et Michel Chareyron aux Ateliers de l'Ensatt.