dessin accuil site-ok.jpg

CONTACT

EN SAVOIR +++

Scénographe, Clara Georges Sartorio se forme à l’ENSATT après un parcours en Arts Appliqués à Paris : à l’Ecole Boulle puis à l’Ecole Duperré. 

À l’ENSATT elle a l'occasion de travailler avec Daniel Larrieu, Phia Ménard, la Cie de la Cordonnerie, ainsi que Georges Lavaudant pour qui elle conçoit la scénographie de Quand plus rien n’aura d’importance (Les nuits de Fourvière 2022). 

Elle y acquiert une pluralité de compétences techniques : dans l’utilisation de logiciels, les techniques de réalisation de décor et accessoires, mais aussi en machinerie, outils qui élargissent son champ de création. 

Son mémoire de recherche-création de fin d’études l'amène à s’intéresser à la porosité entre réalisme et surnaturel dans la scénographie. Elle aime créer des mondes intimes, à mi chemin entre familiarité et étrangeté.

En 2020 elle participe à la création du collectif de théâtre Clébards selon ton coeur fondé par Marie Depoorter et Baptiste Febvre. 

Aujourd'hui elle crée pour le théâtre avec : Marie Demesy (Chaise, Edward Bond), Marie Depoorter (Grand Battement, Théâtre de l’Elysée, Nov.21 / Technostrupe, 22/23), Maud Lefebvre (Collectif X, Le royaume, Théâtre de la Renaissance, Oct.21), Ghislaine Beaudout (Nina et les managers, avril 22) et commence une collaboration sur la saison 22/23 avec le metteur en scène Gilles David autour de deux textes de l'autrice Nicole Couderc (Trace, Mac de Créteil, déc.23 / Le petit clown de peinture). 

Elle travaille également en tant qu’assistante-scénographe pour l’opéra avec les scénographes Camille Dugas (Tosca, Puccini/Arnaud Bernard), Chantal Thomas (Viva la Mamma ! Donizetti/Laurent Pelly), et Caroline Ginet (La voix humaine, Les mamelles de Tirésias, Poulenc/Laurent Pelly, Glyndebourne 2022); mais aussi comme assistante-décoratrice pour le cinéma avec le chef décorateur Wouter Zoon.